Addou Kebir

Le consul général d'Algérie à Paris accusé de corruption


Depuis quelques jours, Dahmane Abderrahmane, l'ex-conseiller de l'ancien président de la république Française, Nicolas Sarkozy, n'arrête pas de tirer à boulets rouges sur le consul général d'Algérie à Paris, sur sa page Facebook. Jusqu'ici on peut mettre ces attaques sur le compte d'un différend né entre les deux hommes suite au retrait de visa à Dahmane Abderrahmane par le consul et le refus de réceptionner son dossier de demande de passeport algérien.

Dahmane Abderrahmane ne veut pas croire à la thèse selon laquelle le consul général aurait "reçu un ordre d'Alger pour m'interdire l'entrée au Pays." Et il réplique "Bizarre! le mois de Décembre je suis resté à Alger 15 jours et j'ai rencontré plusieurs personnalités pour discuter librement de la politique du pays." et d'interroger "Les ordres d'Alger viennent de qui?" Une interrogation à laquelle il répond clairement " Addou, ce tocard veut salir les autorités algériennes".

Rappelons qu'au cors de son dernier séjour à Alger, Dahmane Abderrahmane a participé à plusieurs émissions télévisées des chaînes TV privées. Il a également accompagné Anne Hidalgo lors de sa visite à Alger au mois de mars 2016 à l'issue de laquelle elle avait rencontré le président Bouteflika.

Dahmane Abderrahmane refuse d'admettre que les autorités algériennes seraient derrière la décision du retrait de son visa . "Le 25 septembre 1998, j'ai réuni 30 responsables algériens au 5 rue Affre 75018 Paris pour constituer un comité de soutien à Abdelaziz Bouteflika. C'était le 1er comité courageux qui a vu le jour après La démission de Zeroual" rappelle-t-il  tout en soulignant "Depuis des années j'ai eu les meilleurs relations avec Le corps consulaire et diplomatique à l'exception de ce voyou Addou qui a menacé la personne qui m'a délivré un visa en attendant de recevoir mon Passeport biométrique." Là, l'ex-conseiller de Sarkozy fait allusion à la vice-consul qui a fait son boulot en lui renouvelant son visa et qui se trouve, aujourd'hui, sous les menaces du consul général.

Graves accusations de corruption

Mais, là où l'on ne peut plus rester indifférent c'est lorsque l'ex-conseiller de Sarkozy sort l'artillerie lourde en accusant son adversaire de corruption. Une accusation lourde de sens. Dahmane Abderrahmane sait que pareille accusation peut l'emmener devant les tribunaux pour diffamation. Mais, l'homme se dit sûr de ce qu'il avance. Il interroge :"d'où viennent les quelques 30 à 40 Milliards de Dinars qui ont permis à son fils Djamal ADDOU, d'acheter la Villa mauresque de la famille Temmam (environ 2300 m2) en plein centre de Hydra et qu'il a démolie pour bâtir un immeuble de 7 étages, et 3 sous-sols actuellement en voie d'achèvement par les Chinois...?"
 
Cette histoire de villa achetée pour 40 milliards de centimes en dinars algériens, le site Algérie-Focus vient de la révéler dans son édition mise à jour le 30 janvier. Bien que le journal électronique parle d'un parent au consul et non pas de son fils, toujours est-il que l'ancien wali d'Alger n'est pas étranger à cette sordide affaire.

Autre affaire que met Dahmane Abderrahmane au goût du jour est celles des palmiers d'Alger. Une affaire qui a scandalisé en son temps les Algérois et qui n'a pas livré, à ce jour, tous ses secrets. Dahmane écrit, à ce sujet, sur sa page Facebook  "Le plus grand scandale du Wali Addou à Alger. Ce voleur a acheté des milliers de palmiers à Biskra pour les planter à Alger.
Il a payé le palmier 4000DA l'unité et l'a facturé à 60.000 DA l'unité à la wilaya. C'est le plus grand vol accompli par un wali d'Alger." L'accusation est grave. Trop grave même. Venant d'un homme qui connaît mieux que quiconque les secrets des dignitaires algériens installés en France pour avoir exercé la fonction de conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l'intérieur avant de passer à l'Elysée. Le consul général d'Algérie à Paris réagira-t-il à ces graves accusations? Tout silence signifie consentement.

Rappelons que Dahmane Abderrahmane, ce natif de Mechria dans le sud ouest algérien est un fils d'émigré qui a gravi les échelons à travers son implication dans le mouvement associatif pour la défense de la communauté immigré en France. A tous les postes où il a exercé des responsabilités, il a servi loyalement l'Algérie et le Maghreb. Cela, les autorités algériennes le lui reconnaissent bien. De son côté l'ancien président de la république française disait de lui " Dahmane est un pont entre moi et le Maghreb".

Mon journal 09/01/2017 19H00


16265889_736905803140224_5292471572810600845_n.jpg
Dahmane Abderrahmane (à gauche) aux côtés du Président Bouteflika à Paris
ce site a été créé sur www.quomodo.com