Algérie, Sahraoui

Sa maman est pressentie pour un poste ministériel et Ilyès est recherché
pour trafic d'heroïne

Branle-bas de combat à la sûreté de Sidi El-Houari, à Oran. Et pour cause. On vient de démanteler un réseau de trafic de stupéfiants. Une prise de 500 grammes d'héroïne et une importante quantité de cocaïne.

Jusque là, il n'y a rien d'extraordinaire sauf que les officiers qui sont derrière cette prise sont inquiets. Plutôt, ils sont inquiétés par leur hiérarchie. Ils ont lancé un mandat d'arrêt contre le fils d'une magistrat de la cour d'Oran. Et pas n'importe quel magistrat. Une femme très proches des cercles du pouvoir au point où elle est pressentie à occuper le poste de ministre de la justice dans le prochain gouvernement.

Son fils Ilyès S. feraient partie du réseau démantelé et fait actuellement l'objet de recherches. Les policiers auteur de ce coup de filet ne le savaient pas. Ils auraient du s'excuser auprès du gang en sniffant avec ses membres un petit coup au lieu de procéder à son démantèlement et à lancer des recherches à l'encontre de ceux qui sont en fuite.

Vos commentaires

arezki a dit il y a moins d'une minute
Je suis personnellement ravi de vous revoir en bonne santé. Vous nous avez inquiété. Mais à Dieu plaise, vous revoilà encore actif. J'adore "Mon Journal" même si nou...

Arrestation du fils de sa mère

En cavale depuis le démantèlement du réseau de trafic de stupéfiants et l'arrestation de l'un de ses membres en possession de 750 grammes d'héroïne, le fils de la conseillère à la cour suprême a été arrêté, aujourd'hui, 6 novembre par la gendarmerie en possession d'un kilo de kif, selon des sources proches du dossier.

C'est grâce aux écoutes téléphoniques que Ilyès S, a été localisé par les éléments de la gendarmerie avant qu'il ne soit arrêté à Maghnia.

Reste à savoir, est ce que la maman de Lyès qui est pressentie pour le poste de ministre de la justice restera les bras croisés alors qu'elle occupe de hautes fonctions dans l'appareil judiciaire algérien dont on connaît la soumission au pouvoir politique.
ce site a été créé sur www.quomodo.com