Djamel Bouras legislatives algériennes

La candidate hors norme
de Djamel Bouras

Peut-on en vouloir à un analphabète d'ignorer les lois et de les fouler au pied? Non, jamais. C'est à mentors qu'on doit s'en prendre. C'est à eux d'assumer la responsabilités des dérives d'un ignare qui se trouve propulsé au rang de vice-président de l'Assemblée Nationale d'un pays qui se veut une puissance régionale.

Djamel Bouras ancien marchand ambulant et ancien exportateur de voitures d'occasions de la France vers l'Algérie est de nouveau au cœur d'un scandale dont les conséquences sur les prochaines législatives seront des plus néfastes.
La dernière trouvaille de ce sieur est des plus rocambolesque. Alors que toutes les structures du FLN en France l'ont dénoncé sans équivoque, Djamel Bouras confectionne la liste de sa circonscription sur la base de critères qui ne répondent à aucune logique et à aucune éthique.

Non content d'être tête de liste, il désigne comme suppléante une étudiante dont la carte de séjour a expiré le 12 avril dernier. Il s'agit de Mlle Ibtissem Hamlaoui (voir communiqué de l'Association ALCAEE) comme si le FLN manquait de militants en France. Quelle honte pour ce parti qui avait porté la lutte de libération sur le territoire français par la volonté d'hommes et de femmes qui ont écrit les plus pages de l'histoire de l'Algérie.

Le choix de Hamlaoui Ibtissem par Djamel Bouras semble obéir à d'autres critères qu'au militantisme au sein du parti FLN. C'est honteux !

 Mon journal 23/04/2017

La candidate spéciale refuse de répondre
aux questions de Mon Journal

Pour avoir la version de la candidate spéciale de Djamel Bouras nous l'avons sollicitée pour éclairer notre lanterne en lui posant les questions suivantes. Jusqu'à l'heure de la mise en ligne nous n'avons reçu aucune réponse. Nous l'attendons toujours.

Ci-dessous le contenu du texte que lui a adressé le Directeur de la publication le samedi 22 avril

Bonjour Madame
L'objectivité journalistique et l'honnêteté intellectuelle me recommandent de vérifier mes informations auprès des concernés . C'est pourquoi je vous prie de bien vouloir m'apporter certaines clarifications au sujet des points suivants,:
1- Vous êtes titulaire d'une carte de séjour d'une année qui a expiré le 12 du mois courant. Avez-vous renouvelé votre titre de séjour? Si oui est-ce pour une durée supérieure à 5 ans pour pouvoir prétendre à un mandat de 5 ans à l'APN en tant que représentante de la communauté immigrée?

2- Étant en France en qualité de boursière de l'état algérien vous n'avez pas le statut de salarié ni celui de résident de longue durée. Avez-vous changé de statut avant d'annoncer votre candidature?

3- Au cas où vous seriez élue à l'APN pour la législature 2017-2022 et que vous acheviez vos études dans une année ou 2 continuerez-vous à honorer votre mandat électoral quitte à ne pas payer votre dette envers l'état algérien qui vous paye vos études?

4- Depuis quand avez-vous commencé à militer au FLN et au niveau de quelle structure?

5- En toute sincérité pensez-vous que le FLN manque de militants parmi les 5 ou 6 millions d'Algériens résidents en France pour présenter une candidate dont le titre de séjour est limité à une année et qui a le statut d'étudiante chercheur?

Avec mes cordiales salutations
Hichem Aboud
Directeur de publication de www.monjournal-dz.com 
PS: vous pouvez répondre par mail à l'adresse suivante

Mon journal le 23/04/2017
TS_Ibtisemm_Hamlaoui.jpg
Titre de séjour de Hamlaoui Ibtissem qui a expiré le 12 avril 2017
ALCAEE_Legislatives_2017.pdf
FLN_France_Nord.jpg
L'affiche électorale du FLN. Un analphabète en tête de liste avec des suppléants médecin, journaliste et juriste. C'est ça l'Algérie de Bouteflika, malheureusement !

Vos commentaires

ce site a été créé sur www.quomodo.com