Djamel Bouras

Quand Djamel Bouras méprise les militants du FLN

On ne se lasse pas de le dire. Le régime algérien repose sur le mépris du peuple. Même au sein du parti du pouvoir, le FLN, cette pratique est de mise. Son coordinateur à Paris, Djamel Bouras, applique à la lettre la politique du mépris.

Lors de la réunion de la commission des candidatures de la zone 1 (nord de la France) qui s'est tenue le 4 février dernier, 3 dossiers de candidates ont été rejetées. Ce sont ceux des Mmes Bouzidi Fella, Chouikhi Nadia et Hamlaoui Ibtissem. Pour cette dernière le motif est le suivant: "Nouvellement résidente en France. Bénéficiare d'une bourse d'études de l'Etat algérien en contrepartie d'un retour au pays. carte de séjour limitée (ndlrà une année). Nouvelle adhérente au parti en France (moins de 4 mois). Des motifs objectifs et irréfutables pour ne pas retenir la candidature de cette bonne dame.

Mais, quand on s'obstine à jouer le chef pour forcer le passage à la candidate de son choix, Djamel Bouras n'en fait qu'à sa tête. Il tien mordicus à sa candidate. Pourquoi cette obstination? Qu'a-t-elle de spécial cette candidate? N'y a-t-il plus de militants FLN pour postuler à un mandat électoral convoité par des millions de personnes et pour lequel certains n'hésitent pas à payer des sommes astronomiques? Djamel Bouras aura-t-il le courage de répondre à ces questions? Des questions que nous lui transmettons par l'intermédiaire de sa favorite .

Mon journal 25/04/2017
pv 4 fevrier 2017.pdf
Capture.PNG
Capture1.PNG
Capture2.PNG
Ci-contre le PV de réunion qui a invalidé la candidature de Mme Hamlaoui Ibtissem

Vos commentaires

touati djamel a dit il y a -1 jour
question de sexe
ce site a été créé sur www.quomodo.com