Feraoune

Comment devenir ministre sous Bouteflika Jr ?

La benjamine du gouvernement, Houda-Imane Faraoun, ministre de la Poste, et des TIC, est une véritable curiosité depuis sa nomination dans le gouvernement Sellal.

Les uns attribuent cette nomination à son papa un colonel (et non pas général) retraité. Comme si tous les enfants des officiers de retraités en ou en activité pouvaient prétendre à des postes ministériels.

D'autres évoquent ses diplômes et son doctorat en physique, comme si les compétences en Algérie sont reconnues ou peuvent hisser leur porteur à un poste de gouvernance.

La vérité est toute autre. Une des proches de la jeune ministre totalement étrangère à cette gérontocratie qui ne veut pas lâcher les rênes du pouvoir, nous livre le secret de cette ascension inattendue par la concernée elle-même.

Tout avait commencé le 8 mars dernier quand on a ramené un groupe de jeunes femmes à la résidence présidentielle de Zéralda pour recevoir les voeux du président malade, à l'occasion de la journée internationale de la femme. parmi les présentes, Houda Imène Feraoun. Elle attira sur elle l'attention du président par procuration, le prince héritier Saïd Bouteflika. Pourtant, l'homme n'est nullement porté sur la gente féminine. "Il a eu tout simplement de la sympathie pour elle" précise notre source. Il ne tarda pas à lui trouver une villa à la résidence d'Etat du Club des Pins bien avant qu'il ne l'intègre dans l'équipe gouvernementale.

Proche de Saïd Bouteflika, la jeune ministre est à l'abri des critiques de la presse et de Louiza Hannoune l'égérie du frère cadet du président.

MKS
ce site a été créé sur www.quomodo.com