FLN

 




A la coupole, le 30 mars les soutiens de Bouteflika s'échangeaient coups de poings et coups de pieds arrosés de paroles obscènes reflétant la véritable image du régime en place. Un régime de voyous.


Ne vous a-t-on pas dit que c'est un régime de voyous?
Naïma Djillali, membre du CC du FLN en prison

Pour coups et blessures ayant entraîné une incapacité supérieure à 21 jours, Naïma Djillali, une des responsables du FLN à Oran est derrière les barreaux en détention préventive depuis quelques jours, rapporte le quotidien El-Hayet du 03 avril dernier.

La victime est Zerfa Benouared, ex-députée et conseillère du ministre du travail, Mohamed Ghazi. Elle a eu à subir la furia de la partisane de Amar Saïdani qui lui a asséné des coups au niveau de l’œil gauche et de la nuque. Devant le juge d'instruction, l'accusé a minimisé son geste en indiquant qu'il ne s'agissait que d'une simple "empoignade politique". La politique à coups de poings et de pieds, c'est pas nouveau au FLN. C'est, plutôt, devenu une habitude.
Il est à rappeler que Naïma Djillali est présidente de la commission des femmes à la Mouhafada (commissariat) d'Oran du parti FLN. Elle a bien prouvé par son statut de membre du Comité central du FLN c'est un véritable régime de voyou qui s'est installé dans l'Algérie des frères Bouteflika.
ce site a été créé sur www.quomodo.com