Général Hamel

Le général Hamel humilie l'Algérie
à l'aéroport de Casablanca

Une véritable humiliation que celle qu'a fait subir à l'Algérie le patron de la police algérienne en cette soirée du dimanche 26 mars 2017 à l'aéroport Mohamed V de Casablanca. 
Au moment où il se présentait au guichet de la police des frontières de l'aéroport, Hichem Aboud, directeur des quotidiens "jaridate" et "Mon journal" interdits abusivement de parution par le pouvoir d'Alger, , est informé qu'il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis par ces mêmes autorités algériennes.

Les policiers marocains, tout en faisant preuve de courtoisie et de sympathie à l'égard du journaliste algérien, ont du respecter la procédure pour connaître le motif du mandat d'arrêt. Après avoir pris contact avec les services d'Interpol ils étaient étonnés d'apprendre que ce mandat a été émis pour "atteinte à la sécurité nationale et à l'intégrité territorial et atteinte au bon fonctionnement des institutions de l('Etat algérien". Un motif politique que ne reconnaît pas Interpol et pour lequel on ne peut arrêter la personne recherchée surtout si elle bénéficie du statut de réfugié politique et circule avec un document de voyage attestant cette qualité. 
Cela n'a pas manqué de soulever l'hilarité des policiers marocains surtout lorsqu'ils ont appris que ce délit pour lequel est demandé Hichem Aboud par les autorités algériennes. "Déclarations faites à la presse internationale et à la chaîne TV France 24"; Les pafistes marocains avaient du mal à croire leurs yeux en lisant ces inepties émises par les flics du général Hamel. 

Le plus dur des Etats dictateurs n'émettrait pas pareil mandat d'arrêt international. Il faut être un véritable abruti pour demander l'arrestation d'un journaliste ou n'importe quelle personne pour des déclarations de presse.

Hichem Aboud a eu honte pour l'Algérie qui s'est vu réduite au rang d'une république bananière dirigée par des ignares qui ne connaissent rien au droit international. Pauvre Algérie!



ce site a été créé sur www.quomodo.com