Hassaïne Kourdourli

Il n'est pas bon de dénoncer les maversation, Docteur Kourdourli !

 Le Dr KOURDOURLI Hassaine, Médecin Conseil, Expert Judiciaire,  Évaluateur Médical O.A.C.I Agrée près la Cour Suprême et le Conseil d’État, vit depuis  plusieurs années un véritabe cauchemar. Son crime? Il a dénoncé des malversations dont il était témoin. Des malversations graves sur lesquelles il ne pouvait garder le silence, car il y va de la vie de milliers d'innocents. 


Retraçons cette cauchemardesque histoire telle qu'il nous la relate : "suite à une grave forfaiture du bureau des licences de vols et du vice-président de la commission médicale supérieure  qui ne relève pas du corps médical que des élèves stagiaires de Tassili Travail Aérien se sont fait délivrer des aptitudes au vol avec des certificats médicaux avec la mention "APTE AVEC DÉROGATION" ce qui est selon la réglementation de l'aviation  civile internationale une inaptitude définitive au pilotage et dûment appuyé par le décret 04-414 portant statut du personnel navigant et de la loi 88-07 portant hygiène et sécurité en milieu du travail en faisant fi de la loi 85-05 portant promotion et protection de la santé.


Par ailleurs les aptitudes avec dérogation ne sont  valides que pour le personnel navigant de classe,2,3 et 4. Or,  la classe 1 représentée par les élèves stagiaires pilotes appelés communément élèves Ab - initio n'est nullement concernée.  De ce fait, toutes les licences délivrées dans ce cadre acquièrent le caractère de nullité.


 A cet effet  réitère la diligence d'une enquête sur ce dossier due soit à une méconnaissance ou incompétence ou soit d’une volonté délibérée à l’effet  de nuire à l'image de marque de l'aviation civile algérienne et en particulier à la jeune compagnie Tassili travail Aérien principale concernée ,relevant d'un secteur aussi sensible  qui est le secteur énergétique (Groupe sonatrach).  Cette forfaiture a causé mon licenciement par un groupe de pilotes stagiaires constatés inaptes au vol de manière définitive.  Ainsi, ils ont réussi à nuire à  ma situation professionnelle , mon honneur, ma dignité et ma réputation. Aujourd'hui, je suis contraint par tous les moyens légaux de faire toute la lumière sur ce dossier qui par conséquent aboutira à des accidents très fâcheux pour le secteur aéronautique  en sus du vide juridique à l’article 9 du décret O4-414 ,

 

Dans sa quête de justice, le Dr Kourdougli s'est adressé au ministre de la santé  en sa qualité de premier responsable de la santé publique pour l'ouverture d'une enquête. Un appel resté sans suite comme tous les appels qui ont suivi y compris celui des 34 députés qui ont  signé hier une motion de dénonciation contre les pressions subies par Hassaene Kourdourli, au mois de juin 2008. 


Non seulement, notre héros n'est pas rétabli dans ses droits et continue de subir les affres de l'exclusion et de l'injustice,

Le 27 janvier 2016, il a été sauvagement agressé dans les rues d’Alger. trois cadres supérieurs de la compagnie Tassili Travail Aérien, une filiale de la compagnie Tassili Airlines, seraient les commanditaires de cette agression pour le faire taire. Ses agresseurs et leurs commanditaires courent toujours. Ni les services de police ni la justice n'ont pu faire quoique ce soit pour les arrêter. Cela va de soi. Les complicités sont au plus haut niveau de la hiérarchie.


N'oublions pas que le docteur Hassaine a dévoilé une liste d’enfants de hauts responsables avantagés pour bénéficier d’une formation de pilotage en Serbie alors qu'ils n'ont même pas leur baccalauréat et d'autres n'ont pas satisfaits aux tests médicaux.


Parmi les rejetons de ces responsables on cite le fils du chef de cabinet du ministère de l’Energie, Mohamed Bouamama, qui l’a appelé à son domicile le 13 août 2013, pour le menacer des pires sévices. Le président du tribunal d’El Harrach, Tahraoui Aissa, et la conseillère à la Cour suprême,  Cheniti Dahbia seraient, également, dans le lot des personnes dénoncées par le Dr Kourdourli.

Et ce n'est pas fini. Parmi les pistonnés on trouve les enfants du colonel Ali Dahou, un retraité du DRS et Madi Mohamed Tayeb, un commandant retraité de la Garde républicaine. Un panel de gens bien placés qui abusent de leurs fonction et dont personne ne parle.

Ayant alerté les plus hautes instances du pays sur les menaces qui pèsent sur lui et sur l'injustice dont il est victime, le Dr Kourdourli est toujours en attente d'une lueur d'espoir. Un espoir auquel il s'accroche et qui l'empêche d'envisager de quitter le pays. Quand bien même il n'a trouvé aucune aide ni soutien auprès des partis politiques de l'opposition ou de ses confrères.

Mon journal le 23/01/21017
19h33



 

 

 

 

      

  

victime de l’impéritie
et de la médiocratie

Par Nourredine BELMOUHOUB

Le moins que l’on puisse dire, est que dans un Etat de droit digne de ce nom, les Médecins, ces femmes et ces hommes qui mènent sans relâche un combat contre la mort pour la vie, en plus d’un statut social mérité, correspondant à leur rang professionnel, bénéfici...e d’un respect à hauteur de leur noble fonction. Hélas, oui regrettablement hélas, ceci n’est pas le cas pour le Docteur Hassaine Kourdourli, cet honorable praticien qui, répondant aux seuls commandements tacites de sa conscience et respectueux du serment d’Hippocrate prêté, pour avoir rempli honorablement, convenablement son devoir, et pris à son compte de dénoncer publiquement des actes, illicites du point de vu non seulement de la morale élémentaire, mais aussi de la loi, des actes qu’il a jugé, en violation de la règlementation, en totale contradiction avec la norme exigée, et sur quoi il avait mission de veiller. Le Docteur Hassaine Kourdourli, pour accomplissement de son devoir, à la place d’une gratification à hauteur de son dévouement, a fait l’objet d’une agression physique, après qu’il fut mis fin à ses fonctions, le tout agrémenté d’intimidations et de menaces de mort. Comble de la bêtise humaine et de la méchanceté des hommes, sans que la Justice ne juge nécessaire de s’auto saisir. Pour ces déraisons, Nous lançons un Appel pressant d’une part aux hautes autorités du pays, auxquelles nous rappelons leurs responsabilités, et d’autre part aux citoyennes et aux citoyens épris de justice, que nous invitons à soutenir le Docteur Hassaine Kourdourli, victime de l’impéritie et de la médiocratie.

Voulez vous faire partie des premiers signataires ?



*Défenseur des droits de l'homme LADDH Alger ALGÉRIE

ce site a été créé sur www.quomodo.com