Ouest-Info

L'appel désespéré d'OUEST-INFO
sur des dépassements de la justice


Avec un tirage de 3000 exemplaires, Ouest-Info est certes un quotidien à faible tirage. Mais, comme les hommes, tous les journaux naissent égaux, Ouest-Info dérange par l'honnêteté de ses écrits au même titre que les grands titres de la presse. Il est, alors, victime de sa faible audience dont profitent les prédateurs et les parasites sociaux que ne cesse de dénoncer le premier quotidien de l'Algérie profonde. Ces prédateurs profitent surtout du silence complice des pouvoirs publics à leur tête celui qui représente l'appareil judiciaire, le ministre de la justice, Tayeb Louh;

Dans leur naïveté légendaire, propre aux provinciaux qui vivent loin des décideurs et des arcanes du pouvoir, les journalistes d'Ouest-Info lancent un appel de désespoir au premier magistrat du pays. Seront-ils entendus? Nous l'espérons pour eux bien que nous avons du mal à nous départir de notre scepticisme.

Ci-dessous la lettre adressée au président de la république

         Louh silencieux, 
Ouest-Info lance un appel au président Bouteflika

Défendre les intérêts de l’Algérie est-il devenu de nos jours un crime de lèse majesté ?  Le quotidien Ouest-Info l’ayant, en tout cas, appris  à ses dépens ! Pour avoir dénoncé, seuls,  la mafia et les potentats locaux,  les journalistes et à leur tête le propriétaire et directeur du journal  Abdelaziz Houmad  subissent,  depuis un certain temps,  une série de pressions : Harcèlements judicaires, intimidations, condamnations à des peines de prison parfois sans avoir été convoqués  (!? ),  et le plus grave, c’est que ces condamnations ont été prononcées, en violation de la constitution et des lois de la république,   alors que nos adversaires n’ont  jamais démenti les accusations d’atteinte à l’économie nationale !  Nous nous interrogeons comment la justice si prompte à condamner pénalement  les journalistes   (alors que les délits de presse sont  régis par ce grand acquis démocratique qu’est la loi sur  l’information  en vigueur depuis le 05 janvier 2012  ), s’est murée dans un mutisme profond quand Ouest-Info dénonçait  les atteintes répétées à notre économie nationale ? Face à ces dépassements répétés, le 28 avril dernier,  nous avons interpellé  dans les colonnes du notre quotidien, le ministre de la justice, garde des sceaux, pour l’ouverture d’une enquête. Un peu plus de quatre mois se sont écoulés et ne voyant rien venir, nous avons  le 07 septembre dernier et dans un article intitulé « Où en est votre enquête,  Monsieur Louh ! »,   Monsieur le Ministre  est de nouveau interpellé. Plus de deux mois après notre deuxième appel, et devant le silence incompréhensible et inhabituel  du Ministre  Louh et du mutisme des partis politiques et des médias dits démocratiques,  nous nous trouvons dans l’obligation de lancer un appel  au premier magistrat du pays,  Son Excellence le Président  Abdelaziz Bouteflika ,  garant du respect et de l’application des lois de la république, de la liberté de la presse et d’expression  pour que  l’enquête  en question puisse avoir lieu. Sachez, Monsieur le Président, que nous avons toujours respecté notre justice et  ce ne sont pas ces dérives isolées qui vont  nous faire oublier les grandes avancées  démocratiques connues  par ce secteur  et contenues dans votre programme. Force aussi est de reconnaitre que nous avons toujours du respect  et de la considération  pour  le nombre conséquent  de  magistrats intègres et honnêtes  exerçant  dans cette noble institution républicaine. Notre quotidien Ouest-Info a toujours mené et poursuivra  le même combat contre les forces du mal, et c’est notre indépendance dont nous restons fiers et jaloux, qui nous a permis  de prendre toujours des positions  patriotiques courageuses  (et dans les moments difficiles), allant dans l’intérêt du pays et de la collectivité nationale.  Ce sont ces prises de positions, c’est notre ligne démocratique, patriotique et notre  indépendance, car nous ne sommes inféodés à aucune puissance de l’argent et nous n’émargeons à aucune chapelle politique, qui fait que notre quotidien jouit de l’estime de beaucoup de ses lecteurs, mais qui suscitent, par ailleurs, autant d’inimités et d’hostilités de forces maléfiques. Sachez, enfin, Monsieur le Président, que le quotidien Ouest-Info dérange et fait face simultanément à des complots internes et externes  dans le seul but  de le faire taire. Mais ces complots seront voués à l’échec et nous ne découragent guère …L’Algérie vaut tous les sacrifices… Convaincu de votre sens de l’équité, de la justice et de la rigueur, nous sommes persuadés que notre appel aura l’écho attendu. 

Ouest-Info

Mon journal 25/11/2016

houmad-Aziz.jpg
Aziz Houmad, fondateur et directeur
de publication d'Ouest-Info
ce site a été créé sur www.quomodo.com