Papers Panama, Algérie, Abdessalem Bouchouareb

Les Algériens peuvent-ils imiter les Islandais
pour dénoncer leurs gouvernants corrompus?

Il n'y a pas meilleur allié du bourreau que sa victime quand elle garde le silence. Cela s'applique bien pour le peuple algérien. Un peuple qui reste impassible, sans réaction aucune devant tous les scandales qui secouent ses gouvernants à commencer par la reconduite d'un Abdelaziz Bouteflika, invalide à 95%, à la tête de l'Etat et la gestion des affaires du pays par son frère cadet, Saïd.

Non seulement le peuple algérien garde le silence sur la scandaleuse élection frauduleuse d'un président qui n'a pas participé une seule minute à la campagne électorale, pis encore, il ne réagit pas au retour triomphal et à la réhabilitation de l'un des plus grands prédateurs de l'économie algérienne.  uAprès 3 ans de fuite, Chakib Khelil qui est le 2ème plus grand voleur de l'histoire de l'humanité après Abdelaziz Bouteflika, est rentré en Algérie sans passer par la case "justice". Sur ordre de maîtres de l'heure et à leur tête Saïd Bouteflika, les maîtres brosseurs et flagorneurs de tous bords se mettent à chanter les louanges de protégé du clan des prédateurs en associant une zaouia au passé douteux pour lui tresser les lauriers de champion des détournements des deniers du peuple à son profit et au profit de ses protecteurs.

Pour blanchir Chakib Khelil, on trouve un bouc émissaire tout désigné pour l'accuser d'avoir monté en épingle l'affaire Chakib Khelil. C'est le DRS. Et on se met à chanter la thèse de l'innocence de Khelil et on dénonce le DRS qui l'a calomnié et accusé à tort. Et voilà que le quotidien français Le Monde nous révèle aujourd'hui que le scandale des pots de vin dans lequel est impliqué Chakib Khelil est plus profond. 

Et voilà que l'affaire des "Panama Papers" vient clouer le bec aux défenseurs de Chakib Khelil. Mieux encore, elle révèle le nom d'un autre membre du gouvernement le trop controversé Abdessalem Bouchouareb la matière grise de Saïd Bouteflika. "Panama Papers" a révélé des noms de nombreuses personnalités politiques et même sportives (le footballeur Messi est cité) dont des ministres islandais.

Les Islandais n'ont pas attendu longtemps pour sortir manifester devant le siège du parlement pour dénoncer les membres de leur gouvernement pour les dénoncer et demander leur traduction devant la justice. Les Algériens dont plusieurs de leurs dirigeants et leurs proches sont cités ne réagissent toujours pas. Finiront-ils par prendre consceinec qu'ils sont complices des détournements de leurs deniers par des mafieux sans scrupules en imitant les Islandais ? Ou continueront-ils à se complaire dans une passivité qui fait qu'ils perdent toute dignité et tout respect devant les peuples voisins?

Hichem Aboud
04/04/2016
000 Islandais.jpg
Des Islandais expriment leur mécontentement devant le Parlement, après les révélations des « Panama papers » mettant en cause leur gouvernement.
ce site a été créé sur www.quomodo.com