Rachid Nekkaz

L’Autre Nekkaz,
le barbouze aux méthodes mafieuses

Par Ahcène Saghir *


Bien que je me sois intéressé au personnage voilà plus d’un an, jamais je ne me suis imaginé en train de lui apporter la contradiction ouvertement et, de surcroit, en prenant l’opinion publique à témoin ! Pouvait-il en être autrement avec un personnage dont le seul moyen, programme et action se trouve être les direct qu’il diffuse via le réseau social Facebook. Un personnage venu de nulle part et dont le seul leitmotiv est le me voici, me voilà, truffé de mensonges à tel point qu’il ne s’en rend plus compte lui-même ! Ne dit-on pas qu’il en faut mille mensonges pour en cacher un !


Communiquer et dialoguer avec ce phénomène relève du miracle, tellement il n’y en a que pour lui-même, toujours là à dénigrer son vis-à-vis dès qu’il sent qu’il n’est pas de son côté, c’est-à-dire pas dupe. Il discrédite et renie toute personne, même celles qui étaient parmi ses partisans au départ avant qu’elles ne se rendent compte de sa duperie. Je précise ici que je n’ai jamais fait partie de ses « followers » ou sympathisants.


La seule motivation qui m’a poussé à lui apporter la contradiction publiquement et à plusieurs reprises est l’amour que j’éprouve pour mes concitoyens, le profond respect que j’ai envers eux, animé par un patriotisme sincère et , surtout, partagé avec mes frères qui m’accompagnent lors des sorties de cet imposteur escroc


Sur la tournure maffieuse des événements, cela a commencé par une mise en garde et menace directe de la part de Nekkaz qui m’a « promis » de me faire payer et regretter le fait que je lui dise que lui qui parle d’espionnage et traitrise au profit des américains de la part de certains responsables ferait mieux de regarder chez lui, lui qui a les Yankees dans sa propre demeure, s’il en a une comme tout le monde, allusion à sa concubine qui a la nationalité U.S ainsi que d’autres d’ailleurs (Uruguayenne, espagnol et peut-être française aussi), tout comme elle plusieurs alias dont les plus sont Cécile Le Roux et Alba Rosa. Une concubine qui a déjà travaillé avec de hautes personnalités de l’establishment U.S tel que Condolesa Rice et surtout Madeleine Albright


Les menaces sont parties de là, depuis sa mise en garde menace en direct, j’ai eu droit personnellement à un déluge de menaces dont les captures d’écran ont été mis à la disposition de la justice. J’ai même été pris à partie et menacé directement lors d’un de ses rassemblements par un ressortissant originaire de  de Ain Merane, ce dernier n’hésita pas à me dire clairement qu’il m’a vu faire les courses avec ma fille et mon fils au marché et qu’il était connu des services psychiatriques de l’hôpital d’Antony.


Les évènements se sont accéléré le jour où on a démontré qu’en réalité il était bien protégé par les autorités françaises qui nous ont dépêché des CRS, et qui ont failli faire usage des gazeuses et matraques à notre encontre alors que nous ne voulions que débattre avec lui et, lui demander surtout des preuves de ce qu’il avance, lui qui n’a que cela sur les lèvres quand on l’accule et qu’il n’en reconnait aucune de toute manière.


Depuis, les menaces commençaient à se préciser et ses affidés les plus intéressés et assidus publiaient des posts et commentaires sur des « choses graves qui allaient m’arriver » alors que pour d’autres « Nekkaz allait s’occuper prochainement de nous », ça parlait désormais de balles, de cercueil, …etc.


Bien que je ne l’ai su que le mardi par des témoins qui les ont identifiés formellement sur les photos, deux personnes dont un barbouze au service Nekkaz ainsi que son assistante la plus proche et la plus impliquée, pour ne pas dire autre chose, sont venus enquêter près de mon commerce, questionnant mes voisins sur mes habitudes, horaires  et sur la gestion de celui-ci, si c’était mon épouse ou moi qui gérait le commerce, bref tout détail pour leur sale besogne programmée était le bienvenue.


Donc, le mardi 09 mai, et à peine une heure après avoir été alerté par mes voisins sur « l’enquête » dont j’avais fait l’objet, mon épouse m’apprend que nous avons été cambriolé et que toute a été chamboulé dans notre maison, une vue et scène digne des séries policières ! Mes enfants et mon épouse qui allaitait un bébé étaient dans tous leurs états à mon arrivée qui a coïncidé avec l’arrivée de la patrouille de police et leurs homologues  de la police scientifique que j’ai alerté moi-même car mon épouse était sous le choc et paniquée n’ayant pu que me prévenir et rester à l’extérieur avec mes enfants et leur sœur bébé de 3 mois.


Tout était renversé, rien n’a été oublié, tout était par terre mais, bizarrement, rien ne manquait sauf deux ordinateurs portables, les photos de mes enfants, mon ancienne carte navigo (pour retracer mes déplacements peut-être) et une petite somme d’argent ! À part cela, tout a été laissé, en évidence même comme pour les bijoux de ma femme et de mes deux filles. A tel point que la police scientifique m’a dit qu’ils « ont en fait des cambriolages mais que celui-ci n’en était pas un, qu’un cambrioleur ne se pose pas de questions sur de l’or car, quand il en trouve, il le prend de suite et que visiblement on visait à me faire  passer un message et que les ordinateurs pris visaient à essayer de trouver des détails pour m’embêter avec par la suite »

Cela ne s’est pas arrêté là car, le soir même et alors que toute ma petite famille était secouée par les méthodes de barbouze employées par Nekkaz, je fus surpris d’apprendre qu’un appel au lynchage contre ma personne était lancé sur une page facebook censée représenter les émigrés algériens mais qui est administré par un gamin qui habite Blida et un autre fils de terroriste abattu par les troupes de l’ANP et qui vit à Caracas. C’est pratiquement un appel au meurtre et au saccage de mes biens qui est revendiqué et réclamé par cette page facebook dont les langues qui commencent à se délier disent d’elle qu’elle a été rachetée par Nekkaz et à laquelle il a rajouté un partisan à lui comme admin avec les anciens qui existaient déjà. De toute manière, les preuves en notre possession ainsi qu’un bref parcours de cette page démontreront clairement la tournure au profit de cet imposteur qu’a prise cette page facebook.


Toutes les méthodes sont bonnes pour me discréditer, à commencer par un supposé passage par le DRS que j’ai effectué pendant les années 90 et les tortures auxquelles j’aurai pris part, alors que j’étais étudiant à cette période en Algérie puis en France, au commerce qui m’a été offert par le DRS pour services rendus, …etc. Tous les mensonges véhiculés par l’imposteur Nekkaz était repris par les admins de cette page.


Cela ne s’est pas arrêté là car, un peu plus de 24h après le cambriolage dont j’ai été victime à mon domicile et, dont j’accuse formellement Nekkaz et les barbouzes qui l’entourent d’en être à l’origine, les vitrines de mon commerce ont été brisées et saccagées, le soir du mercredi au jeudi 11 mai, entre 00h30 et 6h du matin. Pour moi, il n’y a pas l’ombre d’un doute que c’est Nekkaz qui est derrière tout cela et je le cite nommément ainsi que les deux personnes formellement identifiées dans les trois plaintes que j’ai déposées. J’attends que la justice fasse son travail et lui fais savoir, par la même occasion,  que toutes ses tentatives d’intimidation sont veines, que je le ne le lâcherai pas jusqu’à ce que les algériens sachent qui il est vraiment, un simple imposteur escroc, mercenaire au profit d’officines occultes et ennemies à l’Algérie et qui se fait passer pour un « opposant ».


 Ce que nous reprochons à ce Nekkaz l’imposteur et mercenaire:

Pour nos concitoyens qui ne savent pas pourquoi nous dénonçons cet imposteur, voici une liste non exhaustive de ce que nous reprochons à Nekkaz et ce que nous considérons comme mensonges de sa part, jusqu’à ce qu’il veuille bien nous apporter les preuves pour infirmer ce que nous avançons. Nous ne pouvons tout reproduire ici car ce serait trop long  tellement il en a sorti des mensonges et contre-vérités, s’y prêtant à la devise des artistes escrocs « plus c’est gros et mieux ça passe » oubliant qu’il faut débiter mille mensonges pour en rattraper un !


1-Sur le caractère désintéressé de Nekkaz et sa prétendue richesse :

 

Nekkaz s'est toujours présenté ou a été présenté comme homme d'affaires dont la fortune le met à l'abri du besoin. Donc, d'un homme dans le désintéressement envers la richesse a séduit les algériens qui en ont marre des prédateurs cleptomanes qui tiennent les rênes du pays. La réalité est tout autre car une brève recherche permet de savoir que l'imposteur en question n'a aucune participation dans les sociétés en France et que, bien qu'il soit fiscalement assujetti à l'impôt en France, ce dernier semble ne plus déclarer ses revenus ici en France depuis 2014, d'après des sources dignes de foi. S'il est aussi riche qu'il ne le prétend, peut-être à travers des biens qu'il posséderaient (Bien qu'aucune SCI à son nom n'apparaisse) et qu'il ait déclaré qu'il avait plus de mille biens immobiliers dans l'hexagone, excusez du peu de ce mensonge grossier, qu'il nous présente sa déclaration de patrimoine, ce dont nous doutons fortement.

Il est présenté comme un homme d'affaires alors que, comme cité précédemment, à part une prise de participation fort lointaine, on ne lui connait pas d'activités depuis 2007, sauf dans le domaine associatif où il semble exceller. Tout comme le fait qu'on le présente comme un intellectuel universitaire alors qu'on ne lui reconnaît qu'un diplôme de premier cycle en histoire et qu'il ait réalisé, grâce aux entrées de sa concubine Cécile Le Roux ou Alba Rosa à la Maison Blanche, une série d'entretiens avec les chefs d'Etat du G7 et débutés avec Le président US et publiés dans un livre. Il est Important de souligner cela car, l'influence de sa concubine aux différentes nationalités semble fort notable dans le parcours de ce Nekkaz.

 

L'image du défenseur des voilées intégralement

 

Nous partons du constat que Les algériens sont réceptifs, de par les fondements de leur identité nationale à tout ce qui a trait à La Défense de l'Islam, des musulmans et des musulmanes en particulier. 

Sous cet angle, Nekkaz a toujours revendiqué avoir payé autour de 1300 amendes de femmes voilées intégralement. Nous pensons qu'il n'en a payé que quelques-unes, qu'il a bien sûr fortement médiatisées, à des fins de captation des aides et des dons et subventions venant d'origines diverses. Nous lui demandons donc de nous fournir les preuves irréfutables du paiement de ce nombre élevé d'amendes. Tout comme nous lui demandons de nous présenter les justificatifs de son soi-disant fond d'un million d'euros dédié à cette cause et dont il a revendiqué plusieurs fois la création.

Au passage, nous notons que cet individu est constamment à la recherche de cette lumière médiatique, comme le fait qu'il essai d'organiser une journée en Burkini lors du festival de Cannes pour qu'on parle encore plus de lui et qu'il puisse capter encore plus de dons, subventions et cotisations d'adhérents. 

 

Concernant son défunt père et ses liens avec la France 

 

D'après ses propres déclarations ainsi que les témoignages recueillis, Nekkaz a déclaré que son père avait été engagé dans l'armée française. À chaque fois que la question lui a été posée il répondait en citant son oncle maternel qui recueillait l'argent pour le FLN. Nous lui demandons de nous préciser formellement la période où son défunt père, et pas l'oncle, était engagé et, surtout, le lieu de cet engagement, était-ce en Algérie ou ailleurs ? 

Nekkaz affirme voir abandonné la nationalité française définitivement alors que la loi sur la nationalité lui permet de la recouvrer par la simple signature d'un formulaire appelé déclaration. Il la recouvre de droit, c'est à dire que même s'il est coupable de plusieurs crimes, il la recouvre sans qu'aucun ne puisse s'y opposer, peut-il prétendre le contraire ? 

- Sur ses liens maintenus avec sa mère patrie, Nekkaz affirme qu'il a dissous son parti politique français, peut-il nous présenter la preuve formelle de sa dissolution et affirmer qu'il n'a aucun parti politique encore actif dans l'hexagone, sachant que nos recherches disent que son parti politique existe toujours et n'a pas été dissous.


Sur sa victimisation permanente:


Sachant l'aversion innée des algériens envers la hogra, Nekkaz a usé et abusé de cela en permanence
Il s'est présenté comme celui à qui on a interdit la participation aux présidentielles algériennes, il a même poussé l'outrecuidance jusqu'à affirmer sans rougir, qu'on a kidnappé son frère ou cousin selon les versions ainsi que la voiture contenant les parrainages nécessaires (une 308 contenant 62000 parrainages dans le coffre, il faut pouvoir l'imaginer cette scène !) et ce, du parking même du conseil constitutionnel !!! Qui aurait fait mieux ? Nous tenons à lui dire que nous avons les témoignages nécessaires pour infirmer ses dires, peut-il maintenir cette version des faits et si c'est oui, pourquoi n'a t'il jamais posé plainte ?


D'ailleurs, n'a-t-il pas menti en direct sur un plateau de télévision française en 2012 en disant que cette fois-ci il avait recueilli les signatures, plus de 500, pour être présent sur la ligne de départ de la compagne électorale, avant de tourner casaque.


Aussi, la liste familiale qu'il a présentée pour les législatives algériennes passées où il n'a mis que ses sœurs et son frère, croyant que la représentation politique était une question familiale. Il avait déclaré à ce propos que ses partisans savaient qu'il avait changé la liste. Nous avons les témoignages prouvant le contraire, maintient il la même version ?


Il avait invoqué un argument digne de quelqu'un qui ne connait rien du code électoral en invoquant sa volonté de maintenir le nom de nekkaz sur toute la liste, comme ça même si sa candidature est rejetée, selon une intention cachée des autorités selon lui, ces derniers auraient retrouvé que des nekkaz derrière jusqu'en bas de la liste! Quelle argumentation ! Ignore-t-il que le rejet de la tête de liste équivaut au rejet de la liste entière ? Nous pensons qu'il n'a jamais voulu participer à ces élections, son but était de maintenir cette victimisation qui lui rapporte beaucoup en termes de renom avec toutes les retombées que cela implique. À vrai dire, cette question lui a déjà été posée et on a eu droit à plusieurs réponses, à tel point qu'on se demande s'il se rappelle ce qu'il dit ? Une explication "définitive" de sa part serait la bienvenue 


- sur la victimisation permanente, nous ne pouvons oublier de citer l'épisode de « l'expulsion» et lui rappeler qu'on ne peut expulser un algérien d'Algérie mais plutôt l'empêcher de quitter le territoire. Ce jour-là, Nekkaz devait embarquer au risque de ne pouvoir comparaître devant la justice française, l'escorte de la police s'est faite pour lui permettre de ne pas rater son vol, tout comme la protection policière qui lui est dédiée afin d'empêcher qu'il ne lui arrive quelque chose en Algérie, ses employeurs saisiraient le moindre incident pour faire pression sur notre pays.

Le jour du vote au consulat de Créteil où il a voulu faire croire qu'on l'a empêché de voter alors qu'on lui a juste intimé l'ordre de ne pas filmer à l'intérieur de la représentation consulaire. Les règles étant claires à ce propos et même le vote en question est de l'ordre du personnel, partout de par le monde, personne n'a le droit de filmer son vote, encore moins de faire un live sur les réseaux sociaux, seule programme, action et vision de ce nekkaz. Pourquoi affirmer qu'on l'a empêché de voter alors qu'on a tous vu qu'il n'en fut rien?


- Cet individu prétend qu'il aime son pays et est patriote alors qu'il insulte quotidiennement, et sur la voie publique, l'Algérie et ses institutions. Il reste vague pour éviter je ne sais quoi mais est-il capable de clarté une fois en nous énumérant ces 40 voleurs dont il parle tout le temps ? 

- Pourquoi cette sélectivité dans la "dénonciation" façon nekkaz ? 


- Il prétend l'absence de preuves pour dire qu'un tel ou un tel n'est pas un voleur mais est-ce que l'acte de propriété d'un appartement en constitue une ? Bien que nous soyons pour une moralisation de la vie politique algérienne et pour la bonne gouvernance, nous pensons qu'on pourrait agir autrement et par des voies beaucoup plus légales et, surtout, plus constructives et plus efficaces.

 

Nous attendons des réponses appuyées par des preuves concrètes de ce Nekkaz, sans quoi, il demeurera pour nous qu'un vulgaire imposteur et artiste escroc, que nous combattrons et dénoncerons par tous les moyens légaux dont  nous disposerons. Ses insultes à notre encontre ainsi que les récentes méthodes maffieuses et les barbouzes qu’il a lancés contre notre personne et biens (cambriolage et dégradation de mon commerce) n’ont eu que l’effet inverse, plus de détermination à combattre et dénoncer cet imposteur dont la naissance remonte à 2013, après une grossesse qui a duré plus de 42 dans le ventre de sa mère la France et dont je suis sûr que lui-même a du mal à se convaincre de son « algérianité »


* Ahcène Saghir activiste de la société civile


NDLR: Nous avons pris attache avec Rachid Nekkaz et lui avons bien demandé d'user de son droit de réponses à ces graves accusations. Il a jugé utile de ne pas répondre.

Mon journal 25/05/2017

ce site a été créé sur www.quomodo.com