Smail Adherbal

Quand un rat d'égout veut jouer
au journaliste d'investigation


N'est pas journaliste d'investigation qui veut. Un élève de l'école de la prostitution de la plume que dirige le célèbre en la matière, Anis Rahmani, a cherché à se mesurer aux Hommes. Eh bien il ne tardera pas à se rendre compte qu'il s'est bien cassé les dents.

Cet énergumène qui croit avoir tenu le lion par l'oreille est un raté de la presse. Pour preuve, il n'a jamais exercé dans un média reconnu. Donc, il n'a jamais côtoyé de vrais journalistes pour apprendre.

Ainsi, notre apprenti journaliste d'investigation publie sur son site un article selon lequel il aurait découvert la fortune de Hichem Aboud  et de sa famille. Et pour convaincre ses semblables il publie des statuts de société au capital de 1000 Euros (comme si cette somme était une fortune) créées par Hichem Aboud dans le cadre de ses activités journalistiques et par ses enfants dans le cadre de leurs activités pour lesquelles ils ont obtenu brillamment des diplômes universitaires. 

Obtenir les statuts d'une société en France ne demande aucun effort. Il suffit d'aller sur le site "infogreffe.fr", de taper le nom de n'importe quelle personne titulaire d'un registre de commerce et vous obtiendrez le plus facilement du monde les statuts de n'importe quelle société. Ce n'est ni sorcier ni pénible.

Le plus rigolo est lorsque cet apprenti journaliste présente la société Makomadès, éditrice du magazine "Racines d'Outre-Med'" au capital de 20.000 Euros comme une grosse boîte. Qu'en dirait-il alors de la boîte de Lotfi Nezzar à 200 millions d'Euros à Barcelone? D'autre part, créer une société éditrice d'un organe de presse n'est pas un secret. Si cet énergumène était un vrai journaliste il aurait pris connaissance de l'existence de cette société quand paraissait le mensuel  "Racines D'outre-Med' en 2004. mais, comme c'est un intrus dans le monde de la presse il croit avoir découvert le fil à couper le beurre.

Mes enfants font ma fierté

Ensuite, il découvre les sociétés appartenant à mes enfants. Des enfants qui font ma fierté par leur double réussite scolaire et sociale.Toutes au capital de 1000 Euros. Inculte comme il est, et étant un raté il s'interroge comment l'un de mes enfants âgé de 26 ans puisse avoir une entreprise commerciale. Chose somme toute banale. Cette société "Santé Bien être" l'inculte a cru qu'il s'agissait d'une société de massage! Quel inculte! S'il avait bien pris le temps et le soin de lire les activités de cette entreprise il aurait découvert que l'activité principale est la laserothérapie. Oui, il n'a rien compris là dedans. la laserothérapie c'est trop compliqué pour lui. Mon fils Houari Boumediene (il porte bien son nom et en est digne) étant diplômé en laserothérapie tout comme sa mère a bien le droit d'exercer cette activité scientifique comme profession libérale.

Il en est de même pour un autre de mes fils, expert comptable, c'est bien de son droit d'ouvrir un cabinet de conseil en affaires. Et il travaille avec un cabinet d'un célèbre avocat d'affaires connu sur la place lilloise. Il gagne très bien sa vie en toute honnêteté comme tous mes autres enfants. A 29 ans, je suis très fier de lui d'avoir bien réussi dans sa vie. D'ailleurs, si cela peut ajouter au moulin du rat-journaliste, il roule en Mercedes. Mon troisième fils est psychologue spécialisé dans le handicap mental (il ne soigne pas les rats d'égouts apprentis-journalistes) ouvrira bientôt son cabinet médical.

Une famille solidaire et unie

Ce triste individu qui croit attenter à ma dignité m'a rendu un énorme service. Il a révélé sans le vouloir que toutes nos affaires sont en famille. Nous n'avons aucun financement occulte ou étranger. la seule personne qui s'est associée à nous en dehors de la famille et il l'a citée est un ami dont le nom figure dans "La Mafia des Généraux" parmi les rares personnes qui m'ont aidé à mon début d'exil. Un ami simple salarié d'une entreprise privée mais qui m'a été d'un grand secours. Si le rat-journaliste avait lu la mafia des Généraux il n'aurait pas écrit "un certain Ouafi Tayeb". Qu'a-t-il trouvé au sujet de cet ami? Serait-il un général ou le fils d'un général ou d'un dignitaire du régime? Un simple citoyen algérien des plus simple. Un citoyen lambda tout court.

A-t-on trouvé la main de l'étranger ou des financements occultes?

Un grand service que m'a rendu cet énergumène alors qu'il croyait me nuire. Il n'a pas trouvé la moindre trace d'un financement étrange et étranger. Toutes les sociétés sot montées en famille avec le peu d'argent qu'on a et dans des secteurs d'activités nobles pour lesquelles nous sommes qualifiés avec nos diplômes. A-t-il découvert l'exercice d'une activité malsaine ou rédhibitoire ou immorale ou étrangère à mes qualifications et à celles de mes enfants? Que nenni. Et j'en suis fier. Très fier. On ne m'a pas trouvé une agence de voyage comme c'est le cas de Anis Rahmani, le patron caché de ce rat d'égouts, ni une tour construite à Hydra et louée à des sociétés étrangère pour 30.000 Euros par mois. Ni des sociétés au capital de 200 millions en Espagne come Lotfi Nezzar qui est résident en Algérie.

Cependant, ce que le rat-journaliste ignore c'est que lorsqu'on veut révéler la fortune d'une personne, on ne sort pas les statuts de sociétés au capital de 1000 Euros. On publie les comptes sociaux pour voir les bénéfices réalisés et évaluer, dès lors, la fortune. Les statuts ne signifient rien. Parce que des société on en ouvre et on en ferme tous les jours. Chercher à prouver par l'ouverture d'une société au capital de 1000 Euros qu'une personne est fortunée cela prouve, si besoin est, l'ignorance de l'auteur de ces inepties.

Finalement, ce rat d'égout a-t-il trouvé une seule preuve d'argent sale, d'éragent détourné ou la moindre infraction? Que Nenni. Il n'a fait que prouver que je suis blanc comme neige et trop clean pour qu'un rat puisse me salir

Apprendre à faire la distinguo entre l'officier et l'agent

D'autre part, quelle que soit la fortune que je me serai constituée, si fortune il y a, je suis en France depuis 20 ans. Je n'occupe aucune aucune fonction en Algérie depuis le 16 septembre 1992, date à laquelle j'ai obtenu officiellement ma radiation de l'ANP à ma demande. 
Et soit-dit en passant, ce rat qui se veut journaliste ne sait même pas faire la différence entre un officier et un agent du DRS. J'étais officier de la DGDS (le Drs a été créé après ma cessation d’activité en octobre 1990). Et pour être officier ce n'est pas donné à n'importe qui. Il faut être clean de chez clean. On fait l'objet d'une enquête minutieuse de la part des différents services de sécurité. Il en est de même pour nos conjoints avant le mariage. Donc, c'est un honneur que d'être officier.
quant à l'agent, c'est un civil recruté sur la base matérielle (argent) comme c'est le cas d'Anis Rahmani, ou sur la base de la compromission.

3 plaintes seront déposées au tribunal d'Alger

Doit-on en vouloir à un ignare qui ne sait même pas compter jusqu'à dix? En publiant les statuts de 4 entreprises il conclut qu'il s'agit de dizaine d'entreprises. C'est là où réside la malhonnêteté et l'intention de nuire. une malhonnêteté et une intention malsaine pour lesquelles il sera demandé à ce rat d'égout de répondre devant les tribunaux. Une occasion de lui salir son casier judiciaire.
Si moi, je ne ferai jamais l'honneur d'ester en justice un rat d'égouts, mon épouse et mes enfants se sont jurés de lui administrer une bonne raclée à ce sbire d'un fils de Harki, juste pour apprendre à sa mère à faire de lui un bâtard poli. Mon époux et deux de mes enfants déposeront plainte, individuellement, pour diffamation auprès des tribunaux algériens. Cela servirait de leçon à l'autre rat d'égout qu'il prend pour référence. Ce rat s'avère lâche en évitant de communiquer sa filiation et son adresse.

Hichem Aboud


Mon journal le 07/07/2017











ce site a été créé sur www.quomodo.com