Rachid Aouine

Rachid Aouine quitte la prison

Accusé d’avoir "incité les forces de l'ordre à manifester" dans une publication anti-gaz de schiste postée mardi 24 février sur son compte Facebook, Rachid Aouine, militant et défenseur des droits des chômeurs, a été condamné le 09 mars à 6 mois de prison ferme par le tribunal de la ville El Oued pour incitation à attroupement.  Le 2 juillet dernier, rachid Aouine a quitté la prison après avoir purgé sa peine.

On rappelle que le président de la LADDH, Maître Nourredine Benissad qui conduisait le collectif des avocats en charge de la défense des deux militants, dénonce des poursuites pour "délit d'opinion" avait sollicité le rapporteur spécial de l’Onu, Michel Forst sur la situation des défenseurs des droits de l’Homme en Algérie, notamment les cas de Rachid Aouine et Abdelkader Khancha. Le président de la LADDH a dénoncé dans une lettre “la pression que subissent [ces derniers] dans le Sud algérien, et déploré le non respect du droit à des procès “équitables”.

"Nous sollicitons [Michel Frost] d’intervenir auprès des autorités algériennes, état membre du Conseil des droits de l’Homme ayant ratifié la majorité des instruments pertinents de protection de ces droits", pour libérer ces défenseurs des chômeurs et appeler les autorités à respecter le principe du droit à la protection" de ces personnes.

ce site a été créé sur www.quomodo.com