Sellal

Sellal: "Fekhar c'est fini"

C'est en affichant une grande fierté que le premier ministre, Abdelmalek Sellal, a annoncé aux notables de la ville de Ghardaïa "la fin de Kameleddine Fekhar" en leur exhibant un album photos représentant des armes qu'auraient trouvées les forces de l'ordre. Comme pour accabler le médecin de la responsabilité des événements qui secouent Ghardaïa depuis 2013. Une responsabilité que partagerait le MAK avec le Dr Fekhar, selon le premier ministre.

A croire Abdelmalek Sellal qui était accompagné d'une forte délégation qui comptait en son sein le général Ali Bendaoud, le directeur du contre-espionnage (sécurité intérieure), la vallée du M'zab retrouvera paix et sérénité avec l'arrestation du Dr Kameleddine Fekhar et ses trente compagnons. 

Ferhat Mehenni répond à Sellal:
c'est honteux d'annoncer l'arrestation de Fekhar

Ferhat Mehenni, le président de l'ANVAD (le gouvernement provisoire kabyle) n'a pas été avec le dos de la cuillère pour répondre au premier ministre Abdelmalek Sellal dans son intervention prononcée devant les manifestants venus exprimer leur soutien aux détenus mozabites arrêtés le 9 juillet dernier.

"C'est une honte que d'annoncer l'arrestation de Fekhar c'est comme s'il avait arrêté Al-Capone. Et pour trouver un bouc émissaire à la tragédie qui se joue, c'est le MAK. Ce sont les Kabyles qui sont responsables de ce qui se passe à Ghardaïa. Eh bien le premier responsable de la tragédie de Ghardaïa, ce n'est pas Sellal. C'est d'abord Bouteflika. Ensuite, lui. Ensuite les généraux. C'est tout le régime algérien qui est responsable"  a déclaré Ferhat Mehenni qui a appelé à la libération immédiate de Kameleddine Fekhar et tous les détenus.
ce site a été créé sur www.quomodo.com