Lettre ouverte à Bouteflika

Victimes d'expropriation illégales,
ils écrivent au Président de la République

Votre excellence , Monsieur le Président de la République 
                 Entant que victimes par des agressions qui durent depuis plusieurs années dont nombre de médias du pays ont fait état de la situation du foncier à  Oum El Bouaghi  sans protection ni recouvrement de nos droits institués par la législation algérienne en matières d"expropriation
                Avons l'honneur  de vous faire part de notre plus grande préoccupation concernant les graves violations des droits de l’Homme en cours et  de s'adresser à vous comme ultime recours qui s'ajoute à nos multiples requêtes  depuis 2008 Soumises  aux autorités locales et centrales  relatives au dossier gelé dans les tiroirs concernant nos terres ancestrales de la zone d"activité Est d'Oum El Bouaghi expropriées illégalement au mépris de la constitution ,lois et textes législatifs et attribuées aux pseudo investisseurs sur des considérations démontrées à plus d'une fois non réglementaires.
             Au delà du mutisme toujours très inquiétant pour l’avenir de nos enfants se trouvant dans une situation désespérée qui nous permet de solliciter encore   votre bonté et votre sens de la justice pour que ce dossier soit ouvert et traité loin du clan mafieux du foncier qui ne cesse de nous menacer et  avons été sujets à une vaste campagne d’intimidation et subissent encore des agressions  spectaculaires et  traumatisantes.

           les enquêtes diligentées traînent indéfiniment devant les tenants des pouvoirs administratifs, permettant aux accaparants de jouir tranquillement de leurs biens mal acquis. les mouvements successifs des wali qu'a connue la wilaya et la conjoncture électorale ont cèdes la voie à ce groupe d'en profiter
          Par ces mécanismes obscurs et pervers qui facilitent ces accaparements illicites, nous vous interpellons Monsieur le Président de la République sur le principe  la nature  des institutions qui ont pour devoir de protéger les biens et les vies des citoyens.
         Ayant confiance en votre  bienveillance et votre attachement à la morale, nous esperons en votre excellence une instruction qui renait l'espoir.
          Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Président de la République, l'expression de toute notre gratitude et de notre très haute considération.
                                                                                                                                                              P/Les Héritiers MEZIANE
                                                                                                                                               Abderrahmane MEZIANE 
31 rue Oustani El Hadi
                                                                                                                                          CitéBouaaziz Saadi  04000 Oum El Bouaghi
ce site a été créé sur www.quomodo.com