Mohcen Amara

Kidnapping de Me Amara Mohsen

Communiqué N°24-17 de la Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l'Homme 

:

Une vidéo a envahi les réseaux sociaux, montrant l’enlèvement de l’avocat Amara Mohsen, par des personnes en... tenues civiles, d’une manière très violente, le forçant à monter dans une voiture civile de marque Volkswagen, de type Caddy, de couleur bleue, immatriculée du numéro : 071402-109-16. A la fin de la vidéo, un commentaire indique que c’est des éléments des services de sécurité qui ont procédé à cet enlèvement : «c’est l’état qui l’a pris et personne ne peut contester les agissements de l’état.», entendra-t-on sur la vidéo.

L’enlèvement de Me Amara Mohsen qui a eu lieu en plein jour, par des personnes en tenue civile ; et le commentaire déclarant qu’il s’agissait de représentants de l’état, constitue une grave violation des droits de la citoyenneté, garantie par le Constitution. Cet acte est un indicateur de la volonté de certaines parties du pouvoir à entraîner le pays dans un cycle d’actes illégaux pour propager la peur dans la société et imposer le fait accompli. Cela permettra à certains groupes d’agir en dehors des lois de la République.

La constitution garantie la liberté des personnes, le respect de leur dignité et assure leur sécurité, à travers les institutions en général, alors que les services de sécurité et de la justice, en particulier, doivent garantir leurs droits.

La Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme, dénonce l’enlèvement de Me Amara Mohsen et exige des services de sécurité et de la justice l’ouverture d’une enquête dans l’immédiat, afin de mettre la lumière sur cette affaire, en mettant à disposition les informations nécessaires déterminant les responsables de l’enlèvement et procéder à la punition des auteurs de cet acte.

Aussi, la LADDH exige la libération immédiate de la victime dont l’intégrité physique et morale est la responsabilité des services de sécurité.

La LADDH enverra un rapport aux organismes internationaux compétents, afin de les informer des nombreux actes illégaux que subissent les citoyens, souvent, non documentés, ce qui permet aux responsables de nier leurs actes.

Algérie, le 01/07/2017.
Pour le Bureau national de la LADDH,
Le Président Me. Salah DABOUZ.



Enlèvement de l'avocat Mohsen AMARA

Dans quel monde sommes-nous? Un avocat, Mohsen Amara en l'occurrence, est enlevé en plein jour devant son domicile à Alger, le vendredi 30 juin 2017, par deux personnes en civil qui le jettent dans un véhicule banalisé de marque Volkswagen - caddy de couleur Bleue. Personne ne bouge. Personne ne réagit. C'est ça être homme en Algérie? Et puis on entend quelqu'un dire "c'est eddoula qui l'a emmené. C'est la police". Un Etat qui se respecte procède-t-il de cette manière à arrêter un citoyen fut-il un criminel? ...En Europe même les plus grands terroriste sont arrêtés par des policiers en tenue. Et qui leur a dit que ce sot des policiers ces deux gars qui enlevaient de force l'avocat? Ils l'ont deviné? Non, il ne faut pas se taire sur ces agissements. Si c'est la police qui agit de la sorte il faut la dénoncer. Personnellement, je saisirai les organisations internationales de défense des droits de l'homme pour que ces pratiques ne se reproduisent plus dans mon pays. Se taire c'est ouvrir la voie à d'autres dérives. Le matricule du véhicule est ; 071402 109 16. Les services de police doivent se prononcer s'il s'agit de policiers ou de gangsters qu'on voit sur ces images. A voir la passivité des passants, je me jure que je ne remettrai plus les pieds dans ce pays. pas à cause des gens du pouvoir mais à cause de ce peuple passif qui se prétend croyant pratiquant mais qui n'agit pas quand il voit le mal comme nous le recommande le prophète Mohamed, prière et salut sur lui

Un véhicule du MDN

Selon une source bien informée, le véhicule qui a enlevé Me Mohcen Amara, Volkswagen-Caddy, est un véhicule appartenant au Ministère de la défense Nationale. Notre source ajoute que la DGSN ne possède pas ce genre de véhicule.
Que viennent faire les services de la Sécurité de l'Armée (DCSA) contre un civil et de surcroit un avocat? Le DRS étant dissous et son successeur la Coordination des Services de Sécurité dirigée par un civil (même s'il s'agit d'un général retraité) n'utilise plus les moyens du MDN.

Me Mohsen Amara est toujours porté disparu. Si le véhicule qui l'a kidnappé appartient à l'armée il ne serait pas au commissariat central de police comme l'ont rapporté certaines sources.

Quoiqu'il en soit, l'enlèvement de Me Mohsen Amara est un acte de gangstérisme condamnable dans un pays de droit. A quelques jours de la célébration de la fête de l'indépendance les Algériens dignes du sacrfice de nos glorieux martyrs ne sauront se taire sur pareil acte.

Hichem Aboud

ce site a été créé sur www.quomodo.com