Collectif CCTA

rassemblement devant l’agence Air Algérie de Lille

La communauté algérienne des Hauts de France en a assez ! Elle refuse de continuer à servir de vache à lait aux compagnies Algérie Ferries et Air Algérie et Aigle Azur.

Les tarifs ne sont pas la seule source de mécontentement. La compagnie Air Algérie est incapable de répondre à la forte demande estivale et ajuste la demande en augmentant fortement ses tarifs. Ainsi la pénurie de places offertes et l’overbooking empêchent régulièrement de très nombreuses familles à obtenir un retour pour la rentrée des classes, ce qui a pour effet que de nombreux élèves ratent la rentrée des classes.

A titre d’exemple, le tarif du billet Lille-Alger est en moyenne à 600 euros.

Aussi, l’an passé le site web de voyage lillico.com avait publié une étude dans laquelle il apparaissait que le vol Paris-Alger était le vol le plus cher au monde au kilomètre parcouru. Le collectif CCTA reste quand à lui convaincu, après suivi des tarifs, que le tarif du Lille-Alger est encore plus cher au kilomètre parcouru !

Le collectif CCTA refuse que la compagnie Air Algérie continue ainsi de prendre en otage des milliers de familles, fixant et imposant bien trop haut le prix du billet pour l’Algérie.

En effet, depuis plus de quinze ans, les compagnies Air Algérie et Aigle Azur partagent ensemble et sans aucune concurrence la desserte pour l’Algérie depuis l’aéroport de Lille-Lesquin, avec des tarifs très semblables et incontestablement très élevés et trop élevés pour la communauté algérienne.

Il faut rappeler que les compagnies Air Algérie et Aigle Azur partagent près de 90% du trafic aérien entre la France et l’Algérie. En plus, la compagnie nationale algérienne engloutit d'énormes subventions étatiques sans produire aucun bénéfice et impose des tarifs excessifs pour maintenir sa tête hors de l’eau à cause de la mauvaise gestion (Sureffectif, dépenses irraisonnables, des milliers de billets gratuits, pénalités de retard, etc.) qui l’attire vers le fonds. D’ailleurs, elle refuse qu’un audit financier soit établi par des experts indépendants et cache ses bilans financiers … le dernier publié date de 2009.

La communauté algérienne se trouve entre le marteau et l’enclume : Algérie Ferries détient le monopole du transport maritime et Air Algérie et son complice Aigle Azur détient le monopole du transport aérien.

En effet, pour une distance similaire, des billets d’avion sont proposés par d’autres compagnies aériennes à 3 voire 4 fois moins chers que les liaisons vers l’Algérie.

En fois encore, cet été, beaucoup trop de familles d’origines algériennes et franco-algériennes qui ont encore un lien fort avec l’Algérie se verront privées de la possibilité de se rendre en Algérie en raison des tarifs excessifs proposés par la compagnie Algérie Ferries, Air Algérie et son faux-concurrent Aigle Azur qui chouchoute les portugais et arnaque les algériens.

La collectif CCTA demande aux autorités algériennes d’ouvrir les espaces aérien et maritime à la concurrence réelle sans exclure les compagnies low-cost étrangères afin de favoriser et développer les échanges économiques et culturels et familiaux à l’intérieur même de l’Algérie et entre l'Algérie et les autres pays, notamment les pays voisins : Tunisie, Maroc, France, Espagne, Italie, etc. 


             Pour le Collectif CCTA, 

Salah HADJAB


image (1).png
image (3).png
image (2).png
ce site a été créé sur www.quomodo.com