Scandale en Algérie

Les photos d’orgies sexuelles qui font peur aux dirigeants algériens

Mondafrique, vient de révéler un scandale des plus graves que les gouvernants algériens tentent de camoufler par tous les moyens. On lit dans cet article de Mondafrique
"A Oran, la capitale de l’ouest algérien, un crime passionnel a secoué de nombreux hauts responsables algériens. Au coeur de la ville d’Oran, un prostitué homoxuel et célèbre proxénète, prénommé Mohamed, a été retrouvé assassiné dans son appartement il y a de cela 5 mois. La police mène l’enquête et conclut qu’il s’agit d’un crime passionnel accompli par l’un de ses amants. Sauf que cette banale affaire de fait de divers va se transformer en un véritable feuilleton politique lorsqu’un des enquêteurs de la police algérienne retrouve sur le lieu du crime la puce d’un appareil photo numérique.
Onde de choc
Une puce qui regroupe des photos très compromettantes retraçant des soirées d’orgies sexuelles organisées par le feu proxénète qui organisaient ces soirées au profit de plusieurs hauts responsables de l’Etat et des gens les plus riches du sérail. Des photos où l’on aperçoit plusieurs figures influentes du régime algérien en compagnie de jeunes prostituées ou d’homme aux mœurs légères. Cette découverte a suscité une véritable onde de choc dans de nombreux milieux influents.  Des instructions ont été rapidement données pour étouffer l’affaire et faire disparaître ces photos.
Mutation bienvenue
Quand à l’inspecteur qui a retrouvé cette puce, il a été tout bonnement muté dans une autre ville, à savoir Tiaret. Si un jour, il s’aventure à parler de ce qu’il a vu, son sort connaîtra un autre dénouement. Comme quoi, on ne rigole jamais avec l’intimité des décideurs en Algérie."

Alger connaît les mêmes scènes scandaleuses et le jour où l'on révèlera les dessous de ce monde nocturne de la classe dirigeante du pays, il y aura de quoi être effaré. En tous les cas, l'état de déliquescence dans lequel sombre l'Algérie reflète parfaitement l'état moral de ceux qui le dirigent.

ce site a été créé sur www.quomodo.com