Hôpital Aïn_M'lila

L'hôpital de Aïn-M'lila appelle au secours

Aïn-M'lila 23/07/2020

La ville natale de Larbi Ben Mehidi, l'un des principaux artisans de la révolution de novembre voit ses enfants mourir et sans qu'on puisse leur trouver des linceuls ou des cercueils pour leur repos éternel.
Cette triste réalité a été rendue publique par le chef de la daïra de Aïn-Kercha, ville distante de quelques kilomètres de Aïn-M'lila, dans la wilaya d'Oum-El-Bouaghi.

Dans un appel, que nous reproduisons ci-contre, le chef de Daïra de Aïn-Kercha a exprimé le besoin de l'hôpital de la ville voisine en linceuls, cercueils et blouse de protection contre le covid-19. En l'absence de l'Etat, l'appel a été lancé aux bonnes âmes, aux associations caritatives et à la générosité des gens.

Ce qui interpelle les observateurs c'est que le chef de de Daïra de Aïn-M'lila n'a pas lancé d'appel. Il a fait le mort. Est-ce par crainte de représailles de la part du pouvoir d'Alger ou par simple complicité d'un bon larbin au service du gang prédateur qui s'impose à l'Algérie de Ben Mehidi par la force et la répression?

En tous les cas, le chef de daïra de Aïn-M'lila est à féliciter pour son courage et pour sa fidélité à une population qu'il entend servir sans crainte aucune du gang du pouvoir. Toutefois, il n'est pas exclu que des sanctions soient prises à son encontre dans les prochains jours.
Ain-Mlila.jpg
création de site internet avec : www.quomodo.com