Nos lecteurs nous écrivent

réponse à Said Sadi


Dans un moment ou l’Algérie aborde un virage déterminant de son histoire, Said Sadi ne trouve pas mieux que de faire du confusionnisme primaire sous couvert d'analyse historico-politique. le Baathisme, l'islamisme politique(frère musulman) et le Wahabisme sont des courant différents et rivaux que Said Sadi mélange subtilement pour prêter à confusion. qu'on soit en désaccord ou en désaccord avec le mouvement Rachad il faut se rendre à l'évidence politique que leur analyse qui consiste à centrer et à canaliser toutes les énergies de lutte pour l'édification d'un état civil et démocratique est l'unique radeau de sauvetage face au régime actuel. Faire des procès d'intention politique à ce mouvement en prétendant que sa démarche ni que tactique politique éphémère est une supercherie intellectuelle. Par mégarde idéologique ou par inadvertance stratégique pour ne pas accuser, sans fondement, Said Sadi de traîtrise politique au service du régime, ses attaque qui consistent à viser des courants d'opposition et de dissidence ne peut que donner une bouffée d'air fraîche au régime étranglé par le Hirak .puisque Said Sadi fait du parallélisme historico-idéologiqie, le seul parallèle à faire est la similitude troublante entre ses positions en faveur de la junte militaire durant la guerre civile et celles d'aujourd'hui . la seule explication ou interrogation qui s'impose comme une évidence est la suivante : Said Sadi veut il sauver """la république """une deuxième fois ?  
création de site internet avec : www.quomodo.com